Banner Image 1
Banner Image 2
Banner Image 3
Banner Image 5
Banner Image 6
Banner Image 7
Banner Image 8
Banner Image 4
PROGRAMME
2   novembre   > 2   décembre   2017
IMMANENCES
Arnaud Pirault

6   > 25   novembre   2017
UNSAID, UNSEEN, UNDEAD
Diederik Peeters

13   novembre   > 9   décembre   2017
TUMULTE
Les soeurs H

21   novembre   2017
GENDERS & TRADITIONS
Arco Renz, Intan Paramaditha, Norman Erikson Pasaribu, Isabelle Bats & Sophie Aujean (mod.)

23   > 24   novembre   2017
REMEMBERING 1918: EAST AND CENTRAL EUROPEAN MODERNITY REBUILDING IN PERFORMING ARTS
Prof. D. Kosinski, I. Popovici, J. Lesnierowska, J. Pavlisova, A. Seijko & D. Krocanova

28   novembre   > 2   décembre   2017
ON PREND DES MORCEAUX DE RÉEL ET ON SE LES PASSE
Antoine Defoort, Julien Fournet & Hans Bryssinck

4   > 16   décembre   2017
RATER ENCORE. RATER MIEUX (TITRE PROVISOIRE)
Hervé Piron & Eno Krojanker

9   décembre   2017
LES PETITS GOÛTERS DE LA POÉSIE
Marie Henry & Olivia Sautreuil

15   décembre   2017 > 13   janvier   2018
LA FACE B SIDE
SIMON SIEGMANN



Lettre d'information
Votre Email:

© Sara Sampelayo

21   septembre   > 21   octobre   2017
PRO :
TRANSCRIPTION/ FLORE HERMAN, SARA SAMPELAYO & ANNE THUOT

Cette expo est présentée en partenariat avec le CIFAS.

This exhibition is presented in collaboration with CIFAS.
[ENG below]

Transcription est un projet pluridisciplinaire. Il explore à partir de la performance, de la vidéo, de l’écriture et de la cartographie, un périmètre urbain précis à Bruxelles: le quartier autour du Centre Fedasil Le Petit-Château et ses différentes micro-zones urbaines.

Comme une carte sensible où chacun viendrait dessiner ses propres histoires, habitudes corporelles, souvenirs ou sensations, le projet Transcription transforme l’espace public en un lieu d’expérimentation artistique dans lequel chacun peut s’inscrire physiquement et émotionnellement, au-delà de son parcours de vie et de ses origines.

Développé au sein d’un groupe d’habitants du Petit Château et de son quartier, Transcription est aussi un projet participatif. La diversité des profils socioculturels des participants sert de point de départ pour inventer des manières d’habiter cet espace, commun à tous mais que la pratique artistique amène ensuite à réinvestir autrement. Que Bruxelles soit la ville d’origine, une ville étape, ou la ville de destination après un long parcours migratoire, elle devient un terrain de jeu pour ceux qui voient dans les différences culturelles, ici plus particulièrement les multiples usages de l’espace public, une source d’expérimentation passionnante.

Comment retranscrire ses habitudes corporelles d’un lieu de vie à un autre?
Comment marcher, regarder, s’approprier l’espace public lorsqu’on prend simultanément en compte la mémoire du corps et les nouveaux dispositifs auxquels il doit de facto s’adapter ?
Que faire de ces clashs, touchant parfois à l’absurde, que vivent les corps qui passent de conceptions et d’aménagements urbains radicalement différents ?

Par le biais de diverses pratiques (écriture, corps et vidéo) nous interrogeons les multiples codes et pratiques sociales de chacun dans l’espace public. Nous travaillons à assembler, superposer, détourner toutes ces trajectoires urbaines pour en proposer, au final, une re-transcription collective. Se mouvoir entre nos cartographies subjectives et le territoire qui y est associé, celui qui nous est commun.

C’est cette recherche que le projet Transcription retranscrit dans une installation vidéo et plastique.

Avec la participation d’un groupe d’habitants de Bruxelles.

[ENG]
Transcription is a multidisciplinary project. It explores, from performance, video, writing and cartography, a specific urban perimeter in Brussels: the neighborhood around the Fedasil Center Le Petit-Château and its various micro-urban areas.

As a sensitive map where everyone would come to draw their own stories, body habits, memories or sensations, the Transcription project transforms the public space into a place of artistic experimentation in which everyone can physically and emotionally register, beyond their own personal history or origins.

Developed with a group of inhabitants of the Petit Château and its neighborhood, Transcription is also a participative project. The diversity of the participants' sociocultural profiles serves as a starting point for inventing ways of living in this space that is common to all but that artistic practice then leads to reinvesting in other ways. Whether Brussels is the city of origin, a stopover town, or the destination city after a long migratory journey, it becomes a playground for those who see cultural differences, especially the multiple uses of public space. An exciting source of experimentation.

How to transcribe one’s bodily habits from one place of life to another?

How can we walk, look, appropriate the public space when we simultaneously take into account the memory of the body and the new devices to which it must de facto adapt?

What can be done about these clashes, which sometimes touch on the absurd, how do the bodies that pass from radically different urban conceptions and arrangements react?

Through various practices (writing, body and video) we question the multiple codes and social practices of each one in the public space. We work to assemble, superimpose, divert all these urban trajectories to propose, in the end, a collective re-transcription. To move between our subjective cartographies and the territory associated with them, the one that is common to us.

It is this research that the Transcription project transcribed in a video and visual installation.

With the participation of a group of inhabitants of Brussels.

Flore Herman 1989 - Bruxelles, Belgique
Diplômée de l’EHESS et de l’ULB en Sciences Humaines et en Arts du Spectacle, Flore assiste différentes compagnies de théâtre et de performance (Cie Aigle de Sable, Anne Thuot, Sarah Vanhee). Elle a travaillé en tant que Chargée de Production pour le Kunstenfestivaldesarts et Nuit Blanche Brussels. Pour le KFDA 2017, elle est de nouveau modératrice fixe pour le Kunstenfestivaldesarts et y travaille à la médiation culturelle.

Sara Sampelayo 1982 - Burgos, Espagne
Après ses études au Conservatoire Royal de danse de Madrid et de la Escuela de Arte No.10 en photographie, elle s'installe à Bruxelles et y travaille avec Wim Vandekeybus, Hans van den Broeck,Harold Henning, Anne Thuot, Fré Werbrouck, Louise Vaneste, Michiel Soete, etc. Parallèlement, elle développe ses propres projets en tant que chorégraphe et collabore en tant que photographe et vidéo-créatrice pour différentes compagnies et théâtres.

Anne Thuot 1974 - Nancy, France
Diplômée de l’INSAS, elle est performeuse et metteure en scène. Elle a mis en scène pour le Groupe Toc et collaboré avec les collectifs Transquinquennal, Dito’Dito, le jeune théâtre flamand Bronks et les chorégraphes Hans Van Den Broeck et Jérôme Bel. Elle a créé Wild à partir de textes de Mylène Lauzon, Antoine Pickels et Sarah Vanhee. Avec Diane Fourdrignier elle vient de créer Looking for the Putes Mecs à la Balsamine. Elle est parallèlement professeure à l’INSAS. Et elle développe le projet Lydia Richardson.

Avec le soutien de la COCOF, le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles Service Général de la création artistique/service des projets pluridisciplinaires, le CIFAS, La Bellone, le Petit Château.

 

Entrée libre - Opening 21/09 (17:00 à 19:00)

CE QU'EN DIT LA PRESSE
MARS 2015

- Personnalités
- Spectacles
- Cies, théâtres, lieux
- Politique culturelle
- Nominations, festivals, formation, prix, autres arts, et encore...

ARCHIVES

CENTRE DE DOCUMENTATION THÉÂTRE
- Intervenants
- Spectacles
- Lieux de représentations
- Festivals
- Compagnies belges
- Guide d'adresses

SAISON THÉÂTRALE 13-14
Les intervenants
- Comédiens
- Auteurs
- Metteurs en scène
- Scénographes

Dans les théâtres de Bruxelles et Wallonie, ce soir...


liste détaillée: ici

AU THÉÂTRE CE SOIR
(Bruxelles et Wallonie)

LES 39 MARCHES
THÉÂTRE DE LA VALETTE

BAB MARRAKECH
L'ÉPICERIE - CENTRE ÉDUCATIF ET CULTUREL

LE CALEÇON
THÉÂTRE DE LA FLÛTE ENCHANTÉE

LE DERNIER BAISER DE MOZART
CENTRE CULTUREL D'AUDERGHEM

LE JOURNAL D'ANNE FRANK
THÉÂTRE ROYAL DES GALERIES

MADEMOISELLE JULIE
THÉÂTRE DES MARTYRS

MARIE-MADELEINE OU LE SALUT
POÈME 2

LE NOËL DE M. SCROOGE
THÉÂTRE ROYAL DU PARC

PHILIP SEYMOUR HOFFMAN, PAR EXEMPLE
MAISON DE LA CULTURE DE TOURNAI

RODOMONTADES
L'OS À MOELLE

UN GRAND AMOUR
THÉÂTRE DES MARTYRS