Banner Image 1
Banner Image 2
Banner Image 3
Banner Image 5
Banner Image 6
Banner Image 7
Banner Image 8
Banner Image 4
PROGRAMME
1   septembre   2018 > 30   juin   2019
E.D.I.T. : ECRITURE DRAMATURGIQUE INTERDISCIPLINAIRE ET TRANSCRIPTION
Lisa Gilot & Lorette Moreau

10   septembre   > 15   décembre   2018
VERS L'ŒUVRE
Caroline Godart

12   novembre   > 1   décembre   2018
EXTRÊME/MALECANE
Paola Pisciottano

22   novembre   2018
PAOLA PISCIOTTANO
DAVIDE GRASSO


26   novembre   > 9   décembre   2018
À VENIR
Aurélien Leforestier & Zelda Soussan

29   novembre   2018
PAOLA PISCIOTTANO
MADDALENA GRETEL CAMMELLI


3   > 6   décembre   2018
'JE, TU, IL, ELLES'
LA POÉSIE EST PRONOMINALE.

Le peuple qui manque
Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós

5   décembre   2018
BRUSSELS TALKS #08:
L'ARCHITECTURE CONTEMPORAINE A-T-ELLE UN AVENIR À BRUXELLES ?

Kristiaan Borret

6   décembre   2018
THÉÂTRE, HISTOIRE ET SOCIÉTÉ
Justine Lequette, Nathanaël Harcq & Benoît Hennaut (mod.)

7   décembre   2018
'JE, TU, IL, ELLES'
LA POÉSIE EST PRONOMINALE.

Le peuple qui manque
Aliocha Imhoff et Kantuta Quirós

8   décembre   2018
SUPERPOSITION DE COUCHES DE POÉSIE.
Alice Pilastre & Lodie Kardouss


Lettre d'information
Votre Email:

8   février   2018
20:30
CCR :
MICRO DANSE/ AINA ALEGRE, FANNY BROUYAUX & SOPHIE GUISSET ET LORENZO DE ANGELIS

Au 140.

Le 140 s’associe au Grand Studio, lieu d’accompagnement de chorégraphes à Bruxelles, et au Théâtre de Vanves, scène d’art et de création en banlieue parisienne, pour vous proposer une soirée inédite.
Nous demandons à trois chorégraphes ou compagnies de créer une pièce de maximum vingt minutes et pas plus de deux intervenants au plateau.
La soirée s’articule autour du thème Corps et combat identitaire.

20 minutes avec Cahun
Aina Alegre

En s’inspirant d’autoportraits de la photographe Claude Cahun qui aspirait à être d’un genre indéfini, entre homosexuelle, bisexuelle et androgyne, Aina Alegre donne corps sur scène à la notion de disparition ou de réapparition de soi.
Ce projet questionne les notions d’identité et de métamorphose à partir d’un travail autour du masque.
Aina Alegre pense la création chorégraphique comme un terrain pour réinventer le corps et s’intéresse à des cultures et des pratiques corporelles très différentes, entendues comme autant de constructions, de représentations sociales et historiques, afin de les questionner et de les traduire en une expérience physique et leur donner une perspective chorégraphique.

Conception: Aina Alegre
Avec: Isabelle Catalan
Régie technique : en cours

De la poésie, du sport etc
Fanny Brouyaux et Sophie Guisset

Fanny Brouyaux, danseuse et chorégraphe bruxelloise, initie ce nouveau projet en collaboration avec Sophie Guisset, comédienne et performeuse belge basée à Berlin. Les deux artistes interrogent tant leurs identités féminines singulières que nos représentations et définitions imaginaires de la féminité.
Elles traitent le sujet tantôt comme un jeu, tantôt comme une discipline olympique dont l'objectif serait un idéal absurde à atteindre.
Et si la féminité était un concept ? Une forme géométrique ? Un animal poilu ? Un événement récent de la vie quotidienne ? Une discipline olympique ?
Ou alors, un jeu de société avec au minimum un plateau et deux joueuses ?
Endurance, sport de combat, recherche d'un équilibre constant impossible, elles tournent en dérision de manière aussi poétique qu’ironique cette course quotidienne vers une féminité fantasmée.
À charge pour le spectateur de participer à toutes sortes de jeux de piste...

Conception et interprétation : Fanny Brouyaux et Sophie Guisset
Dramaturgie : Claire Diez
Œil extérieur/coach chorégraphique: Moya Michaël
Coach théâtral: Tiago Rodrigues
Créateur Son : Simon Carlier
Créateur lumière : Raphaël Rubbens
Production exécutive : Mouvances a.s.b.l.
Avec l’accompagnement de Grand Studio

Chasseur d’or
Lorenzo De Angelis

En suite logique d’Haltérophilie, la première pièce de Lorenzo De Angelis, le chorégraphe installe les spectateurs en cercle tout autour de lui. Ce dispositif lui permet de ne faire réellement face qu’à une seule personne à la fois et ainsi se rendre perméable à l’autre. De chacune des ces rencontres découle une dérive chorégraphique quasi-involontaire, mais faisant appel à la mémoire inconsciente de son corps.
De la même manière que le travail du danseur agit par accumulation, dérives et bascules, Rodolphe Coster, musicien de la scène rock et techno, est invité à venir en faire de même.
Les deux artistes sont alors des passeurs porteurs des émotions puisées dans le rapport au spectateur. Cela pourrait être une séance d’aérobic chamanique… Ou disons, une danse sur la toile tissée d’une relation éphémère, une sorte de miroir imaginaire.

Conception : Lorenzo De Angelis
Avec : Lorenzo De Angelis et Rodolphe Coster
Lumières : Sylvie Mélis

CE QU'EN DIT LA PRESSE
MARS 2015

- Personnalités
- Spectacles
- Cies, théâtres, lieux
- Politique culturelle
- Nominations, festivals, formation, prix, autres arts, et encore...

ARCHIVES

CENTRE DE DOCUMENTATION THÉÂTRE
- Intervenants
- Spectacles
- Lieux de représentations
- Festivals
- Compagnies belges
- Guide d'adresses

SAISON THÉÂTRALE 13-14
Les intervenants
- Comédiens
- Auteurs
- Metteurs en scène
- Scénographes

Dans les théâtres de Bruxelles et Wallonie, ce soir...


liste détaillée: ici

AU THÉÂTRE CE SOIR
(Bruxelles et Wallonie)

L'AMOUR DANS TOUS SES ÉTATS
THÉÂTRE LE PUBLIC

EUROPE
CENTRE CULTUREL DES RICHES-CLAIRES

SELON QUE VOUS SEREZ PUISSANT OU MISÉRABLE
CENTRE CULTUREL DES RICHES-CLAIRES

UN PIED DANS LE PARADIS
THÉÂTRE BLOCRY