Banner Image 1
Banner Image 2
Banner Image 3
Banner Image 5
Banner Image 6
Banner Image 7
Banner Image 8
Banner Image 4
PROGRAMME
1   avril   > 30   juin   2019
VERS L'ŒUVRE
Caroline Godart

1   avril   > 30   juin   2019
E.D.I.T. : ECRITURE DRAMATURGIQUE INTERDISCIPLINAIRE ET TRANSCRIPTION
Lisa Gilot & Lorette Moreau

29   avril   > 29   mai   2019
JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE
Marion Menan & Simon Loiseau

20   mai   > 3   juin   2019
DYPTIQUE : J'ÉPUISERAI LE BLANC
Jeanne Brouaye

3   > 22   juin   2019
KOKOKARA
Brune Campos & Ikue Nakagawa

3   > 22   juin   2019
COCHEMAR
Consolate Sipérius

5   juin   2019
BRUSSELS TALKS #13 : QUELS MÉDIA POUR LES BRUXELLOIS ?
Marc de Haan

12   juin   2019
CONSOLATE SIPÉRIUS & ANTOINE KABURAHE

13   juin   2019
LA CULTURE N'EST PAS DÉCORATIVE
United Stages

14   juin   2019
LA CULTURE N'EST PAS DÉCORATIVE
United Stages

17   > 18   juin   2019
CHAMBRE D'ÉCHOS
Veronika Mabardi & Vincent Romain

19   juin   2019
TUNING POÉTIQUE (ET) POSTAL
Pierre Lefebvre & Nicolas Belayew

20   juin   2019
TENDER SESSION / KOKOKARA
Brune Campos & Ikue Nakagawa


Lettre d'information
Votre Email:

4   > 24   mars   2019
RDR :
VIOLENCES/ LÉA DROUET

Les scènes dominantes sur lesquelles devraient se concentrer nos regards ont ce pouvoir paradoxal de représenter la violence comme pour toujours mieux nous la dé-présenter. Elle est nommée, photographiée, filmée, cadrée, découpée, analysée, élucidée. Ses protagonistes sont identifiés, puis changés, puis retrouvés. À la pluralité des commentateurs répondent une multiplicité de représentations ; à la démultiplication des auteurs et au changement des autorités répond une foule d'images et d'imageries qui s'empilent et s'ajoutent comme autant d'écrans à travers lesquels, au final, on ne voit plus 'rien'. On nous fait voir mais on ne voit plus ; on nous présente mais on rend les mises en présences impossibles. La violence des 'Uns contre les Autres' est partout et 'nos violences' - celles que nous subissons et refoulons, celles que nous suscitons et refusons, celles que nous désirons et rejetons à la fois – n'apparaissent nulle part.

Pourtant ces violences marquent et nous marquent. Elles laissent des traces qui, si elles sont traumatiques quand elles sont simplement ensevelies sous les images et les dénégations, peuvent aussi devenir le tracé d'un autre espace depuis lequel nous rencontrer et composer d'autres rapports entre singularités différemment marquées.

Dans la perspective de la mise en scène d’un solo et avant d'anticiper une forme définitive, je tiens à passer par une forme de recherche dans laquelle s'allient et se nourrissent réciproquement observation externe et examen interne, topologie des violences et radioscopie de ma violence. Cela non de manière abstraite et purement théorique mais en prenant mon corps comme premier outil de recherche.

Pour ‘muscler’ mes scénarios, je voudrais profiter de la résidence à La Bellone pour  collecter un ensemble de ‘scènes de violence’: racontées par d'autres, vécues par moi, reçues depuis un media.

A partir de cette recherche et des possibles invariants que l’on retrouve dans les récits de violence, j’aimerais travailler à l’écriture d’une  ou de plusieurs structure(s)narrative(s) archétypale(s) à incarner, qui puisse être jouées et dejouées tordues et malmenées par l’expérience du plateau.

Léa Drouet est une metteur en scène française. Elle est diplômée de l’Institut National Supérieur des Arts de la Scène de Bruxelles (I.N.S.A.S.) en section mise en scène. Elle est installée et travaille à Bruxelles depuis 2010.
Son travail prend différentes formes et circule entre l’installation, le théâtre et la performance. Elle fonde VAISSEAU en 2014, une structure de production qui tente de s’adapter aux différentes propositions, aux différents formats expérimentés et ceux encore à venir.
Malgré la diversité des formes proposées, on perçoit son intérêt constant pour certaines questions. Comment peut-on faire basculer des problématiques des sciences humaines dans le régime du sensible, du sonore, du corporel et de la matière ? Comment partager des expériences esthétiques qui traduisent différentes organisations relationnelles?
Proche de la scène musicale expérimentale bruxelloise, elle collabore avec divers musiciens Elle s’entoure aussi d’artistes au croisement de plusieurs pratiques : acteurs-danseurs-performeurs-plasticiens-musi- ciens

0&, présenté au Festival XS du Théatre National se crée en collaboration avec Clément Vercelletto, rassemblant un ensemble de 20 performeurs pour un concert de magnétophone cassettes. Plusieurs versions de cette choralité spatialisée seront déclinées par la suite à l’invitation du Kunstenfestivaldesarts dans la Gare de Bruxelles-Congrès (Derailment, 2015) ou au Palais de Tokyo pour l’événement Indiscipline (Tape ensemble, 2016).

Mais au lieu du péril croit aussi ce qui sauve est présenté au skatepark des Brigittines dans le cadre du lancement du Kunstenfestival en 2016. L’événement s’est construit en collaboration avec les utilisateurs du skatepark autour de la notion de prise de risque et de l’accident. Il rassemble des entretiens avec trois jeunes skateurs autour de leurs blessures et de leur rapport au risque, et l’installation d’un cercle de feu dans lequel les skateurs tentaient des figures périlleuses en public.

Elle est invitée par Camille Louis (philosophe et dramaturge, membre du collectif kompost) à Athènes dans le cadre de la nuit de l’esthétique organisée par le Goethe Institut et l’Institut Français en mai 2017. Elle travaille à cette occasion sur une installation performance sous forme de jeu libre intitulé Squiggle, une situation conversationnelle verbale et sculpturale dans l’espace public.

Elle a créé Boundary Games, pièce pour 6 performers en mai 2018 au Théatre Les Tanneurs dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts. Cette forme scénique propose au public une expérience spatiale et sonore de composition et de décomposition des ensembles en faisant varier les situations liées aux organisation ou aux dynamiques des groupes.


CE QU'EN DIT LA PRESSE
MARS 2015

- Personnalités
- Spectacles
- Cies, théâtres, lieux
- Politique culturelle
- Nominations, festivals, formation, prix, autres arts, et encore...

ARCHIVES

CENTRE DE DOCUMENTATION THÉÂTRE
- Intervenants
- Spectacles
- Lieux de représentations
- Festivals
- Compagnies belges
- Guide d'adresses

SAISON THÉÂTRALE 13-14
Les intervenants
- Comédiens
- Auteurs
- Metteurs en scène
- Scénographes

Dans les théâtres de Bruxelles et Wallonie, ce soir...


liste détaillée: ici

AU THÉÂTRE CE SOIR
(Bruxelles et Wallonie)

BAD BOY NIETZSCHE
DE KRIEKELAAR

LES BELLES PERSONNES
TTO - THÉÂTRE DE LA TOISON D'OR

L'HOMME DESCEND DU SONGE OU CRIME MAGISTRAL
THÉÂTRE DE LA VALETTE

UN HOMME SI SIMPLE
POÈME 2