Banner Image 1
Banner Image 2
Banner Image 3
Banner Image 5
Banner Image 6
Banner Image 7
Banner Image 8
Banner Image 4
PROGRAMME
20   juillet   > 9   août   2020
FERMETURE D'ÉTÉ
La Bellone sera fermée du lundi 20.07 jusqu'au dimanche 09.08 inclus

3   > 15   août   2020
TROIS POUR CENT SAUVAGES
Rachel Simonin

7   > 19   septembre   2020
ALWAYS COMING HOLE
Paula Almiron

9   septembre   2020
I AM WORRIED
Aline Fares, Sarah De Laet et Eva Batavatzi : l'art et la manière d'aborder son propriétaire pour lui demander une baisse de loyer

16   septembre   2020
I AM WORRIED
Julien Fournet : micro-politique / embrasser nos actes écologiques invisibles

18   septembre   2020
PAULA ALMIRON

28   septembre   > 17   octobre   2020
ÉTUDES DE NUIT
Bastien Mignot

1   octobre   2020
BASTIEN MIGNOT & JÉRÉMY DAMIAN

5   > 17   octobre   2020
IPHIGÉNIE À KOS
Maria Kakogianni

5   octobre   2020
POUVOIRS ET DÉRIVES III

6   octobre   2020
POUVOIRS ET DÉRIVES III

7   octobre   2020
POUVOIRS ET DÉRIVES III

12   > 24   octobre   2020
TOMBER DU MONDE
Ersatz

16   octobre   2020
BASTIEN MIGNOT

19   octobre   > 7   novembre   2020
THE PERFECT MIGRANT #2 [TITRE PROVISOIRE]
Ahilan Ratnamohan

23   octobre   2020
ERSATZ

5   novembre   2020
AHILAN RATNAMOHAN

6   novembre   2020
AHILAN RATNAMOHAN

9   > 21   novembre   2020
LABRATS
Marc Oosterhoff

13   novembre   2020
ON LE FAIT ?
L'Amicale

14   novembre   2020
ON LE FAIT ?
L'Amicale

20   novembre   2020
MARC OOSTERHOFF

23   > 28   novembre   2020
TROIS POUR CENT SAUVAGES
Rachel Simonin

25   novembre   2020
RACHEL SIMONIN

26   novembre   2020
RACHEL SIMONIN

30   novembre   > 19   décembre   2020
PORTRAITS SANS PAYSAGE - TITRE PROVISOIRE
Nimis groupe

1   décembre   2020
NIMIS GROUPE & LÉA MACIAS

10   décembre   2020
NIMIS GROUPE & MARIE COSNAY

18   décembre   2020
NIMIS GROUPE


Lettre d'information
Votre Email:

25   novembre   > 8   décembre   2019
RDA :
ÊTRE CIEL/ MAÏTE ÁLVAREZ

L'artiste vient travailler 2 semaines à La Bellone au développement conceptuel de sa future création. Elle/Il vient interroger et circonscrire l'ambition esthétique de son projet avant d'entamer la production des matières nécessaires à sa création. L'artiste passera deux journées en dialogue avec une de nos dramaturges associées.

Être ciel peut être considérée comme une expérience transversale, poétique et politique, de notre relation à l’environnement. Elle ouvre des fenêtres d’imagination, d’espoir et de réflexion où les chants d’oiseaux rencontrent les corps dansants.

Pendant toute la durée du crépuscule, êtres humains et chants d’oiseaux ouvrent un espace de cohabitation où des formes de langage se déploient, dialoguent et migrent sur les corps présents. Spectateur·rice·s et danseur·euse·s sont appelé·e·s à évoluer simultanément pour composer l’atmosphère d’un paysage chorégraphique commun.

La performance, dont l’objectif est d’évoluer selon les caractéristiques
« environnementales »  de l’espace qui l’accueille, se confronte à un réel enjeu dramaturgique ; celui de construire ensemble les conditions d’un écosystème et d’une écologie propres aux champs de la chorégraphie.

Comment définir, par l’écriture et la pratique, les modalités d’un protocole chorégraphique low energy ? Comment un langage - sonore, graphique, chorégraphique - préexistant peut-il profiter des ressources disponibles dans l’instant et l’espace présents pour se construire, se transmettre et se transformer ? Et quelle
responsabilité / liberté donne-t-on à chacun - spectateur·rice et danseur·euse - dans cet écosystème ?

Maïte Álvarez est une artiste interdisciplinaire, graphiste et chorégraphe, française installée à Bruxelles. Diplômée en 2018 d’un master à l’Institut Supérieur des Arts et des Chorégraphies au sein de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, elle se forme initialement au graphisme à la Haute École des Arts du Rhin-École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg (DNSEP, 2012).

La transversalité de son parcours la conduit à explorer la porosité des correspondances entre danse et graphisme. Elle envisage la chorégraphie comme un espace d’écriture des corps et voit, dans l’image, la pure potentialité du mouvement. À travers ces questions, elle présente sa première exposition en 2014, Paraboles Chorégraphiques, au FRAC Nord-Pas de Calais puis en 2016, au Centre Chorégraphique National d’Orléans, sous la direction de Josef Nadj.

Elle est lauréate en 2018 du prix de la ville de Bruxelles avec sa première création chorégraphique, STELLA, développée dans le cadre de son master et présentée publiquement à la CENTRALE for Contemporary Art (festival ISAC). Cette même année, elle rédige et édite son mémoire de recherche sous le titre Atlas de Nuit, dans lequel elle développe la question de l’intervalle entre danse et écriture dans la chorégraphie. Embrassée par la métaphore de la nuit, cette approche cosmologique et poétique de la chorégraphie constitue le noyau central de sa recherche actuelle.

 

CE QU'EN DIT LA PRESSE
MARS 2015

- Personnalités
- Spectacles
- Cies, théâtres, lieux
- Politique culturelle
- Nominations, festivals, formation, prix, autres arts, et encore...

ARCHIVES

CENTRE DE DOCUMENTATION THÉÂTRE
- Intervenants
- Spectacles
- Lieux de représentations
- Festivals
- Compagnies belges
- Guide d'adresses

SAISON THÉÂTRALE 13-14
Les intervenants
- Comédiens
- Auteurs
- Metteurs en scène
- Scénographes

Dans les théâtres de Bruxelles et Wallonie, ce soir...


liste détaillée: ici

AU THÉÂTRE CE SOIR
(Bruxelles et Wallonie)