© D.R.

DRAMATURGE ET ÉDITEUR.TRICE
Alexie Morin, Éric de Larochellière, Camille Louis & Mylène Lauzon
Le 20 février - 18:30 à 19:30

Mylène Lauzon, directrice de La Bellone, et Camille Louis, dramaturge associée, souhaitent rencontrer Alexie Morin et Éric de Larochellière, éditeur.rice.s de la maison d’édition québécoise Le Quartanier,  afin d’entamer un dialogue sur leurs pratiques respectives de dramaturges et d’éditeur.rice.s. Ayant été témoin des pratiques d’Alexie Morin et d’Éric de Larochellière, cette rencontre est issue d’une intuition forte qu’a Mylène Lauzon que leur travail et approche d’éditeur.rice.s pourrait procurer des enseignements  intéressants pour les dramaturges à partir d’un exercice de déplacement respectif entre les intervenant.e.s. Il.elle.s aborderont ensemble des questions éthiques, esthétiques et politiques depuis leur fonction respective. 

Fondé à Montréal en 2003 par Éric de Larochellière, qui en est le directeur général et éditorial, Le Quartanier défend dès les premiers titres la singularité des écritures, la recherche formelle et l’exigence critique. Son catalogue s’impose très tôt comme celui d’une maison où l’invention langagière va de pair avec une passion pour la fiction : il offre à lire la variété de ses manifestations contemporaines, roman, novella, nouvelles et œuvres génériquement hybrides ou expérimentales, par quoi s’éprouvent la teneur de la fiction elle-même, la langue, l’imaginaire, la pensée – et cette américanité du nord vécue en français, au confluent des littératures québécoise, française et américaine, qui font partie de l’ADN de la maison depuis ses débuts. Quinze ans plus tard, Le Quartanier occupe un rôle de premier plan dans l’édition et la littérature québécoises, cumulant succès critiques et de librairie, de même que prix et nominations. Si elle fait paraître chaque année de nouvelles voix, la maison est aussi un lieu où les auteur.rice.s approfondissent leur œuvre dans la durée. 

Entrée libre - réservation souhaitée

 

© D.R.

AUTOUR DE KONTAKTHOF DE PINA BAUSCH
Béatrice Wegnez

Le 21 février - 18:00 à 21:00

Cette activité fait partie de Brussels, dance!

Autour de Kontakthof de Pina Bausch. La danse comme lieu de rencontres à travers les âges de la vie. 

À l'occasion de la sortie du livre de Béatrice Wegnez, consacré à Kontakthof de Pina Bausch, Contredanse propose une rencontre en trois temps. La projection du documentaire Dancing Dreams consacré à la reprise de cette pièce phare par des adolescents ; une présentation des enjeux de l'œuvre par Béatrice Wegnez et un échange animé par Gilles Abel. Kontakthof est une pièce qui traverse le temps, une œuvre de transmission. Une 'cour de contacts', toute de tendresse et de violence, nous confrontant à l'émergence de la séduction comme au vieillissement et à la mort.

www.brusselsdance.eu

Entrée libre - réservation souhaitée

 

© D.R.

TENDER SESSON / ATLA
Louise Vanneste
Le 21 février - 18:00 à 20:00

Cette activité fait partie de Brussels, dance!

Les Tender Session sont des moments d'expérimentations, où nous vous invitons à collaborer au développement artistique d’un nouveau projet. Cette fois-ci, c’est au tour de Louise Vanneste de présenter son projet Atla.

Elle vous adressera des questions, vous fera expérimenter des nouveaux dispositifs, outils, vous demandera de remplir un questionnaire ou de… c’est selon ses besoins, nous verrons…  

En somme, nous vous invitons à être tendre & rigoureu.se en étant à son service pendant une à deux heures.

Les Tender Session sont en lien avec les résidences création.

www.brusselsdance.eu

Entrée libre - réservation souhaitée

 

© D.R.

MODULE DRAMATURGIQUE #2
Sandra Noeth
Du 25 février au 1er mars - 10:00 à 17:00

Plus qu'à une histoire ou à une théorisation de la dramaturgie, les participant.e.s sont ici invité.e.s à saisir, cerner et pratiquer la dramaturgie en s'essayant à la fois à dresser une cartographie des pratiques dramaturgiques et à pouvoir s'y situer. Il s'agit ainsi non pas de définir une pratique qui, en tant que telle, sort du cadre définitionnel puisqu'elle n'a pas de ‘fins’ et de contours fixes et figés – ceux-ci bougent selon les modalités d'activation dramaturgique (au plateau, en institution, dans la conception de dispositifs divers...) – mais plutôt de proposer une méthode de double singularisation : singulariser ce qui fait, aujourd'hui, le paysage dramaturgique et ainsi voir apparaître, pour chacun.e, ce qui singularise sa propre méthode de faire. À partir de là s'entame un chemin d'étude situé, le long duquel le/la participant.e peut davantage reconnaître la spécificité de sa méthode, de ses outils mais aussi, par-là, expérimenter d'autres manières d'en faire usage ou de les affiner en regard des spécificités des autres. 

 

© D.R.

NOUS, LES GROSSES
Guillaume Druez
Le 26 février - 13:00 à 15:00

Le CED et La Bellone s'associent et créent un programme de lectures publiques qui pourra prendre différentes formes selon les besoins des auteur.rice.s. Ce programme s’adresse à toutes celles et ceux qui aiment découvrir des écritures destinées à la scène, petite ou grande.

Nous, les grosses

Blanche, femme obèse de quarante-six ans, se réveille le jeudi 14 décembre 2018 à 7h06. Elle ira, le soir-même, manger chez sa mère. Avant de se lever, et dans la perspective du souper à venir, elle revient, l’espace d’un instant, sur son poids, sa relation à la mère et à la nourriture, et sur sa solitude.

Guillaume Druez est un comédien et auteur belge diplômé du Conservatoire de Mons en 2017. On l’a vu cette saison dans Tu fais la femme de Carole Lambert au MARS et au Rideau de Bruxelles. Sa première pièce (Bocal) sera jouée aux Riches-Claires en 2019 dans une mise en scène de Carole Lambert et Emilie Parmentier.

Entrée libre - réservation souhaitée

 

© D.R.

BRUSSELS TALKS #10 : BELGIAN SOLUTIONS
David Helbich
Le 27 février - 18:30 à 19:30

For this Brussels Talks #10, we are happy to invite David Helbich (1973, Berlin/Bremen), an artist whose works takes place on stages, on paper, online and also in the public space and whose his trajectory moves between representative and interactive works, pieces and interventions, between conceptual work and actions.

During this talk, we'll talk more specifically about his most popular project that connects art and public space, in the city of brussels but also beyond : Belgian solutions (pictures, social media & printed books). After that, we'll also talk about two other projects : What People Say (installation at Beursschouwburg) and Commission Nieuwland (long-term project in the Marolles).

David Helbich is an artist who has been living and working in Brussels since 2002. He studied composition in Amsterdam and Freiburg.

Entrée libre - réservation souhaitée

 

RÉSIDENCES

 

© D.R.

LOUISE VANNESTE
atla

Du 4 au 23 février

Avec atla, Louise Vanneste poursuit sa recherche autour du lien entre chorégraphie et écriture romanesque. Loin d’être la transposition à la scène du mythe de Robinson, sa lecture de Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier procure une expérience sensible en convoquant images et paysages mentaux. Louise Vanneste trace les lignes d’une carte chorégraphique, entre installation et représentation et convie le spectateur à y déambuler, le plongeant dans l’intimité avec l’environnement qu’il traverse. Chorégraphier revient à ouvrir une route dans le territoire de l’imaginaire.

 

© D.R.

TATJANA PESSOA
La bibliothèque de ma grand-mère
Du 4 février au 2 mars

La bibliothèque de ma grand-mère est un projet d’écriture théâtrale. Entre réalité et fiction, Tatjana Pessoa explore dans la banlieue de Lisbonne la  bibliothèque d’une femme qui était sa grand-mère, mais dont elle ne sait pas grand-chose, qui a vécu entre 1920 et 2017. Elle y côtoie Hitler et Fernando Pessoa, Ésoterisme et Feminisme, la question juive et l’histoire de l’Angola,... Elle mène une enquête sur cette morte, qui ne dialogue qu’avec ses livres.

Quand ma grand-mère est morte, ni elle ni moi n’avions envie de nous quitter tout de suite. Elle m’a légué sa bibliothèque et j’ai décidé d’en faire un projet artistique.

Un projet de : Tatjana Pessoa / Collectif Novae

 

SAVE THE DATE

 

© D.R.

Pouvoirs & Dérives II  
Les écoles supérieures en arts de la scène, lieux de prévention et d’inclusion.

Suite aux faits de harcèlements et d’abus de pouvoir dénoncés en novembre 2017, Isabelle Jans, Jessica Gazon, Mylène Lauzon et Coraline Lefevre ont créé le cycle Pouvoirs & Dérives afin de prendre le temps d’une réflexion collective et constructive sur l’exercice et la répartition du pouvoir dans le secteur des arts de la scène et les dérives qui en découlent. À l’évidence, cette première série de rencontres a permis d’ouvrir le dialogue sur une problématique restée longtemps taboue et d’entamer une réflexion qui doit se poursuivre et se déployer en de nouvelles mesures concrètes.

Pouvoirs & Dérives II aura donc lieu les lundi 29 et mardi 30 avril 2019, de 9h à 17h30 à La Bellone à Bruxelles.

Dans cette deuxième phase, elles questionneront la notion de pratique safe dans un continuum allant de l’école artistique à la pratique professionnelle. Elles ont décidé de s'arrêter à l’endroit des écoles supérieures en arts de la scène en Fédération Wallonie-Bruxelles et de prendre le temps de la réflexion sur leurs cadres pédagogiques et artistiques. Les écoles reproduisent souvent les phénomènes d’abus de pouvoir de notre société et n’échappent pas à l’hégémonie patriarcale que subissent la majorité de ses populations. Pour mener cette réflexion collective, elles invitent les principaux.ales acteur.rice.s concerné.e.s : des directeur.rice.s d’écoles d’art, des professeur.e.s, des metteur.e.s en scène associé.e.s, des jeunes diplômé.e.s et des étudiant.e.s. Vous. Pendant ces deux jours, il s’agira de voir comment cette problématique est conscientisée et prise en compte dans les écoles artistiques de notre territoire. Elles tenteront d’esquisser avec vous des pistes d’évolution, touchant à l’institution scolaire, d’une part, et à la pratique artistique, d’autre part.