La Bellone

TENDER SESSION

Carole Louis

4/11/2021
18:00 > 20:00
Visuel © Carole Louis, Peanuts, 2015, performance

Les Tender Sessions sont des rencontres qui proposent un temps d’échanges au cours des résidences / création. Le public est invité à collaborer au développement d’une création en cours, et ce selon les besoins spécifiques des artistes en résidence. L’artiste adressera des questions, fera expérimenter des nouveaux dispositifs, outils, demandera de remplir un questionnaire ou de … C’est selon. Nous vous invitons à être au service d’un·e ou plusieurs artistes pendant une heure ou deux. Ces échanges sont intellectuellement tendres et riches, et l’écoute de tou·te·s envers chacun·e est attentionnée. Outre le public du jour, un comité constitué de 10 voisin·es habitant ou travaillant sur la rue de Flandre sera présent. Ceux-ci et celles-ci collaborent avec nous toute la saison.

Dans la performance Ruissellement,  les liquidités économiques sont un magma vivant dont la circulation doit être maintenue coûte que coûte. Y aura-t-il des fuites? L'argent exerce ici son pouvoir comme l'aurait fait une divinité animiste sur les êtres humains ancestraux. C'est suite à la lecture de Bullshit Job, et de Une histoire de la dette de David Graeber, que Carole Louis a commencé à élaborer ce dispositif, en collaboration avec Louis Neuville.

Carole Louis est née en 1985 en Allemagne. Elle grandit ensuite dans un petit village ardennais. À 18 ans, elle vient à Bruxelles étudier à La Cambre, et obtient son master en 2008. Grâce à un concours gagné à l'Atelier 340 à Bruxelles, elle a exposé dans plusieurs musées en Pologne, puis en Allemagne et aux Pays-Bas. En 2012 elle se met à la performance, une forme qui lui permet de développer ses intérêts pluridisciplinaires. De 2012 à 2017, elle est l'assistante de Charlemagne Palestine pour ses installations textiles. En 2014, elle investit une maison bruxelloise dont elle transforme complètement la façade en tirant de l'argile directement du sol de la cave. Dans le même esprit, elle participe à de nombreux événements de performances expérimentales, entre autre organisés par Antoine Boute aux Atelier Claus en 2014, mais aussi au Lac où elle rencontre Louis Neuville. Leurs échanges donneront lieu à plusieurs performances par la suite, lors des happenings pluridisciplinaires qu'il y met en place. Dans la foulée, elle rejoint le collectif Chôse, un collectif littéraire parisien, avec qui elle collabore régulièrement. Une autre collaboration démarre en 2015, via une invitation en résidence par Nora Wagner, une artiste luxembourgeoise qui pense le collectif comme central à sa pratique. En a découlé plusieurs performances dont une à distance en plein confinement, avec Trixi Weis et Aurélie d'Incau, qui a reçu le prix de l'innovation Covid du ministère luxembourgeois en 2020. Toujours en cours, elle a commencé en 2017 une recherche sur un réseau social bruxellois, www.parano.be, ce qui lui a permis d'apprendre à coder sur internet. Lors de ses dernières performances, elle s'en sert pour animer ses écrits, que l'on peut aussi découvrir au travers de ses chansons composées avec son groupe Carole et les louis (Julien Meert, Jonathan Poliart, Benoit Deuxant). Fin 2019, Lola Meotti l'invite à réaliser une première performance sur scène au centre Wallonie-Bruxelles à Paris. Elle est actuellement en résidence au Ravi à Liège jusqu'à fin juin. En septembre 2021, elle participera à la Biennale d'art contemporain SACO au Chili.