La Bellone

HALF & HALF CLOSER

Nimis groupe

18/12/2020
12:30 > 13:30
Visuel © Anne Poiret - Camp de réfugiés à Zaatari - Jordanie. Reconnaissance rétinienne

Lors d’un half & half closer, nous revenons sur les préoccupations qu’un.e artiste a mises au travail à l’occasion de sa résidence à La Bellone. « Half & half » comme deux fois trente minutes, une rencontre publique en deux temps. Une première demi-heure d’entretien dans l’espace de travail,  conduit et enregistré par l’équipe de la Bellone puis réécoutable sur la Compil audio. Une seconde demi-heure à l’accueil-café du 46 rue de Flandre pour une rencontre informelle avec l’artiste autour d’un half-en-half, closer…

Résidence du Nimis groupe

Le Nimis groupe est un collectif d’artistes réunis autour de la nécessité de questionner les enjeux liés, aujourd’hui, à la migration. Après un premier spectacle, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu (2016), qui interrogeait les politiques migratoires européennes et leurs incidences économiques, le Nimis groupe creuse aujourd’hui la question de l’enfermement des étrangers et interroge la notion d’aide humanitaire dans les camps de réfugiés.

Le projet souhaite rendre compte de l’univers des camps en tant que lieux où l’on travaille à confondre enfermement et protection, surveillance et aide. Des lieux abandonnés de nos sociétés où les “inutiles” deviennent des cobayes pour développer les plus modernes de nos technologies. Des lieux qui entretiennent l’idée qu’il y a ceux qui sont enfermés dedans, et ceux qui sont libres dehors. Et si la frontière n’était pas si étanche ?

Depuis deux ans, le Nimis groupe travaille à la création de son deuxième spectacle. Une des spécificités du collectif est de dégager des temps longs de recherche pour se documenter sur le sujet qu'il souhaite mettre en scène. Une ouverture de l'état de cette recherche a été présentée en décembre 2019 au théâtre des Tanneurs. 

Dans la continuité de ce travail, cette résidence de recherche à La Bellone sera la première pierre en vue de la création du spectacle. Pour le collectif, plusieurs enjeux jalonneront cette résidence :

Tout d'abord, continuer le travail de rencontre avec des personnes nous permettant d’alimenter notre ligne dramaturgique et documentaire. Il s’agira de rencontrer des penseurs, des ingénieurs, des bénévoles mais aussi des personnes ayant vécu directement l'enfermement dans leur parcours migratoire. Certains de ces moments de rencontre et de partage se feront directement en lien avec le théâtre la Bellone à travers les one to one mais aussi grâce aux actions qu’il mène.

Nous souhaitons ensuite, lors de cette résidence, expérimenter les premières pistes de traduction scénique, à partir des documents et témoignages récoltés, en testant différents dispositifs, traitements, rapports au plateau et à la parole délivrée. Nous espérons que ces premières ébauches nous permettent d’esquisser des premières lignes d’écriture du spectacle. Cette résidence sera donc une étape essentielle dans le processus de création du spectacle final.

 

Réservations

02 513 33 33 
Réservation souhaitée