La Bellone

SÉMINAIRE

Module dramaturgique avec Riccardo Fazi

20 > 24/02/2023
10:00 > 17:00

Objectifs spécifiques des séminaires

Plus qu'à une histoire ou à une théorisation de la dramaturgie, les participant·es sont ici invité·es à saisir, cerner et pratiquer la dramaturgie en s'essayant à la fois à dresser une cartographie des pratiques dramaturgiques et à pouvoir s'y situer. Il s'agit ainsi non pas de définir une pratique qui, en tant que telle, sort du cadre définitionnel puisqu'elle n'a pas de « fins » et de contours fixes et figés – ceux-ci bougent selon les modalités d'activation dramaturgique (au plateau, en institution, dans la conception de dispositifs divers...) – mais plutôt de proposer une méthode de double singularisation : singulariser ce qui fait, aujourd'hui, le paysage dramaturgique et ainsi voir apparaître, pour chacun·e, ce qui singularise sa propre méthode de faire. À partir de là s'entame un chemin d'étude situé, le long duquel le/la participant·e peut davantage reconnaître la spécificité de sa méthode, de ses outils mais aussi, par-là, expérimenter d'autres manières d'en faire usage ou de les affiner en regard des spécificités des autres.

 

Les séminaires : 4 correspondants à des activations de la dramaturgie aujourd’hui.

 

Orientation : partage de savoir et mise en expérimentation. Partir d’une problématique à laquelle le ou la praticienne invité·e fait face et ouvrir cette recherche ou réflexion plutôt que de faire une présentation d’un savoir. Mise au travail et mise en partage plutôt que d’une formation académique.

 

Chaque séminaire, étendu sur une semaine implique :

 

-L'intervention d'un·e praticien·e dramaturge, choisi·e et invité·e en ce qu'il, elle active l'une des modalités spécifiques de cette activité et peut ainsi en dresser les enjeux singuliers auprès des participant·es.

 

-Il s'agit aussi, pour chaque intervenant·e, de pouvoir mettre en partage des outils, des protocoles de recherche et d'écriture ou encore de proposer des situations permettant l'application de ce type-là de dramaturgie.

Chaque module incarne ainsi, à l'échelle concentrée d'une semaine, l'esprit général et transversal du programme « Pratiques dramaturgiques » : une circularité entre exposé et pratiques, entre parole de l'un·e et ressaisie collective, partagée de questionnements et expérimentations. Il s'agit de se mettre, au sein d'un espace de recherche et création artistique, en état « d'étude », c'est-à-dire d'alliance entre

« enquête » et « application » (cf. étymologie du mot).

 

Les modules seront donc toujours structurées en au moins deux temps : un temps « à la table » dans lequel le groupe est rassemblé pour se mettre à l'écoute et à la discussion d'une question, d'une problématique ; un temps d'expérimentation qui peut conduire les participant·es à un travail propre d'écriture, à une fréquentation d'une réalisation de plateau ou encore à la visite d'un autre lieu artistique ou un autre contexte selon le type de « dramaturge » qui intervient sur chaque module.

 

Deuxième module avec Riccardo Fazi du 20 au 24 février

 

Un voyage à la découverte des points de rencontre entre la pratique du son et de la musique et la dramaturgie, toutes deux comprises comme des pratiques mais aussi comme des épistémologies, des efforts créatifs et des lentilles méthodologiques.

 

La dramaturgie et l'écriture musicale incarnent toutes deux une manière de transmettre et de partager la mémoire et l'identité et, en fin de compte, une façon de comprendre le monde, de créer un lien entre ce qui se trouve à l'intérieur et ce qui se trouve à l'extérieur, entre ce qui est proche et ce qui est lointain. Toutes deux partent de la pratique de l'écoute et visent à mettre en mouvement ce qui est immobile; et c'est précisément à partir d'un raisonnement autour de la figure du « mouvement » que le séminaire conduira à la condivision et à l'expérimentation condivise d'une série de stratégies et de pratiques de dramaturgie musicale. Celles-ci mettront en dialogue les instances, les désirs, les difficultés et les caractéristiques du travail de dramaturgie avec des éléments de langage appartenant au domaine du son, de la musique et de l'écoute. Stratégies d'agogique, de dissonance, de polyrythmie, de thème et de silence sont quelques-unes des essais de terrain à partager pour activer un nouveau regard et une nouvelle façon d'écouter ce qui nous entoure et que nous avons trop souvent tendance à considérer comme quotidien mais qui contient au contraire en lui-même la possibilité de découvertes inattendues.

 

Riccardo Fazi est dramaturge, artiste sonore et chercheur. Avec la metteuse en scène Claudia Sorace, il a fondé en 2006 Muta Imago, compagnie de théâtre et projet de recherche artistique dont les œuvres sont accueillies et coproduites par de nombreux festivals et théâtres en Italie et en Europe. Sa recherche est orientée vers les possibilités imaginatives du son et du mot en relation avec la performance, le théâtre et la radio; il étudie les relations entre les paysages sonores, la voix, le texte et l'archéologie sonore, créant des performances de théâtre et de théâtre musical, des projets spécifiques au site, des pièces radiophoniques. Il prépare actuellement un doctorat à l'université de Lecce sur l'utilisation des archives sonores dans la performance contemporaine; il enseigne Dramaturgie Sonore à l'université de Rome La Sapienza. En tant que dramaturge il a été invité en 2022 aux Cliniques Dramaturgiques par Jessie Mill lors du FTA Montreal et par Sara Vanderieck à Campo – Gent. Il a organisé les Cliniques Dramaturgiques pendant les années 2018 et 2019 près le Festival Short Theatre à Rome.

 

Sur candidatures

 

 

 

Réservations