La Bellone

TENDER SESSION

Rachel Simonin

25/11/2020
18:00 > 20:00

Ce sont des rencontres qui proposent un temps d’échanges au cours des résidences / création. Le public est invité à collaborer au développement d’une création en cours, et ce selon les besoins spécifiques des artistes en résidence. L’artiste adressera des questions, fera expérimenter des nouveaux dispositifs, outils, demandera de remplir un questionnaire ou de … C’est selon. Nous vous invitons à être au service d’un·e ou plusieurs artistes pendant une heure ou deux. Ces échanges sont intellectuellement tendres et riches, et l’écoute de tou·te·s envers chacun·e est attentionnée. Outre le public du jour, un comité constitué de 10 voisin·es habitant ou travaillant sur la rue de Flandre sera présent. Ceux-ci et celles-ci collaborent avec nous toute la saison.

Comment considérer l’incalculable ?  Quelle est la pureté d'alliage d’un phénomène social ?

Trois pour cent sauvages s’articule autour de trois personnes décortiquant la vie d’un homme.
Le texte est hybride, jonglant entre les statistiques, les algorithmes et le monologue.


Les trois semaines à la Bellone seront destinées à la création du texte Trois pour cent sauvages.
Les trois acteurs définis pour ce projet sont Alex Guillaume, Jonathan Kibani ainsi que Clément Delhomme.  
Une première étape de travail, impliquant la mise en scène et le jeu,  réorientera le texte sur une écriture au plateau plus intuitive.

 

Rachel Simonin est née le 25 juin 1991 en France. Elle s’installe à  Bruxelles en 2010 où elle entreprend un cursus à l’ENSAV La Cambre.

Suite à un Bachelor en Espace urbain (Art dans l’Espace Public) avec option son et print-making, elle monte un atelier de gravure et y travaille quatre années tout en se professionnalisant en tant qu’éclairagiste. Elle développe en parallèle un travail d’écriture, décidant de se spécialiser dans l’écriture pour l’installation/performance et le théâtre.  Elle effectue ensuite un master en écriture théâtrale à l’INSAS, de 2016 à 2018. 

Aujourd’hui, elle vit entre Bruxelles et Genève. Elle écrit des nouvelles et de la poésie dans le cadre de petites revues, elle écrit pour de l’installation-performance et le théâtre et participe à des lectures à micro ouvert ponctuellement. Étant éclairagiste pour le théâtre mais aussi pour la musique, elle accorde beaucoup d’importance à la musique expérimentale et contemporaine. Ce domaine a une influence sur son écriture, qui s’attache à la musicalité du langage et tend à explorer une approche performancielle du texte. Elle souhaite développer son attrait pour la poésie sonore dans ses futurs projets, tout  en débusquant les paradoxes de la langue dans ses détails.

Elle est fascinée par le potentiel qu’à l’écriture à jongler entre les climats.
Trois pour cent sauvage est sa deuxième forme longue théâtrale après  Octobre, ma fortune. Elle a été écrite dans le cadre d’une résidence chez Hypolipo, Maison des Écritures et des Écritures Transmédias en septembre 2018, ainsi qu’au domaine de Mariemont en mai 2019.  Parallèlement à la mise en création de son dernier texte, elle est en ce moment en collaboration avec Maud Soudain pour une installation nommée Extract, mélangeant vidéo et texte, qui sera présentée au SiloU1 en 2020. Elle est notamment sur l’écriture d’un roman, et d’une nouvelle pièce nommée Viens Valeur, qui sera le sujet d’écriture d’une résidence à la Villa la Brugère au mois de mai.  Une résidence d’écriture est  prévue à La Chartreuse Villeneuve lez Avignon au mois de septembre pour un futur projet appelé Garde à vue qu’il te montre.

Réservations

02 513 33 33 
Réservation souhaitée