La Bellone

ONE TO ONE

Léa Drouet & Bertrand Ogilvie

30/06/2022
12:00 > 14:00

Les One To One se sont des rencontres qui proposent un temps d’échanges au cours des résidences / recherche. L’artiste conduira deux interviews au cours de sa résidence. Iel mènera ses interviews avec une personne qui possède un savoir dont iel a besoin pour développer son questionnement et progresser dans sa réflexion liés soit à un projet en cours soit à son parcours artistique plus globalement. Il pourra s’agir tant d’un·e intellectuel·le que d’un·e artisan·e, d’un·e religieux·se que d’un·e scientifique. Il n’y a pas d’hiérarchie de valeur entre les savoirs et pratiques ; tout savoir peut contribuer au développement d’une recherche, d’une réflexion artistique. Le public est ainsi convié à témoigner de la curiosité d’un·e artiste et d’entrer par ce biais dans sa recherche.

 

Lea Drouet invite Bertrand Ogilvie, psychanalyste et philosophe, auteur notamment de « La légende dorée de l’école émancipée ». 

 

Iels discuteront ensemble de la manière dont l’école républicaine - loin d’accompagner les enfants dans des chemins d’apprentissages qui,  en tant que tels, sont toujours multiples, variés dans leurs rythmes et durées - tend avant tout à fabriquer politiquement des sujets.

 

Sujétion plutôt que subjectivation: l’école « républicaine » opère avant tout comme machine de normalisation capable de régler le temps et l’espace de l'enfance et, par-là, d’inculquer « naturellement » la construction sociale, ses normes, ses hiérarchies qui relèvent pourtant de décisions politiques voire policières. À partir de ce constat, Léa Drouet et Bertrand Ogilvie s’interrogeront sur les possibles résistances, les interstices et les d’échappées tentées par et autour des enfants pour une réappropriation joyeuse des savoirs et des pratiques.

 

Bertrand Ogilvie est psychanalyste, professeur agrégé de philosophie et Professeur des Universités.

Il a écrit deux livres de philosophie politique et d’anthropologie, L’Homme jetable aux Éditions Amsterdam et La seconde nature du Politique, aux Éditions de l’Harmattan ; Il écrit des articles pour Les Temps Modernes, Critique, Multitude, ainsi que pour les revues Vacarme et Le Passant Ordinaire. Il travaille principalement sur les rapports entre psychanalyse et politique, sur la violence contemporaine et spécifiquement sur les formes exterministes adoptées par les politiques du XXème siècle.